les Ravioles du dauphiné

On raconte dans le Vercors (ptite pensée pour Nath 26) que les bûcherons italiens loin de chez eux ont adapté, avec des produits locaux, leurs fameux ravioli.

C'est à partir de feuilles de rave farcies de fromage qu'ils introduisirent dans la Drôme ce qui allait devenir la Raviole. Très appréciée dans la région de Romans à l'époque du Carême pour son absence de viande dns sa composition, la Raviole devient rapidement le plat des grandes occasions. C'est ainsi que les ravioleuses louent leurs services pour les mariages et les banquets. Aujourd'hui, notre Raviole dépasse ces frontières.

Ces petits carrés faits de farine de blé tendre et d'oeuf, farcis de Comté, de caillé de vache et de persil se dégustent comme des pâtes fraîches, cuits 1 minute dans un bouillon de poule ou dans de l'eau bouillante et assaisonnés selon votre préférence.

Personnellement, je les préfère en soupe, cuites dans une base faite à partir de légumes finement émincés (oignon, échalotes, carottes, courgettes, tomates, poivrons...) revenus à l'huile d'olive puis cuits dans un bouillon de poule.

soupe_de_ravioles

Celle-ci a été faite à partir d'un reste de soupe oignon/ail/tomates/poivron/basilic dont la recette demeure secrète..............et parsemée de mozarella râpée.

L'association s'est révélée particulièrement réussie!

A vos cuillers donc!